lundi 27 juillet 2020

Les Amis d'Ailhon et la galerie Mercurart
 proposent :

La Rumeur
peintures de Jean-Philippe Vallon
 
du 5 au 17 août 2020
tous les jours de 13 h à 19 h
Salle de la Tribune (Ailhon)

entrée libre

La Rumeur, 74 cm x 103 cm © Jean-Philippe Vallon


L'exposition sera ouverte au public tous les jours de 13h à 19h. 
Les visites se feront dans le respect des consignes sanitaires. 
Port du masque obligatoire.
En raison de la persistance de la pandémie, il n'y aura pas d'inauguration officielle.
 

La Servante, 79 cm x 76 cm © Jean-Philippe Vallon
            
" La Rumeur " :
Cette exposition s’est constituée autour d’une œuvre récente intitulée «La Rumeur».
Celle-ci donne à voir le style de Jean-Philippe Vallon soutenu par une technique éprouvée et originale. Sa palette incorpore les encres d’imprimerie dont il a intégré toutes les propriétés dans un cadre professionnel.
Les œuvres qui l’accompagnent relèvent d’inspirations d’ordre historique : la renaissance avec «Les trois Grâces», des objets avec cette fascination pour les sphères armillaires ou des personnages avec son Fellini et son Gustav Jung, l’architecture avec ses déconstructions qui évoquent l’âme des choses.
Mais «La Rumeur» présente un autre atout, elle traite de manière particulièrement originale d’un fléau de notre temps qui a pris le nom de «fake- news».



Le Dragon des Mers, 56 cm x 49 cm © Jean-Philippe Vallon

Jean-Philippe Vallon : 

Peintre de vanités grandioses ou plus secrètes et le plus souvent de grand format, Vallon ne juge pas. Il témoigne simplement, intuitivement. Mieux, il suggère. A chacun de lire, de voir, de comprendre. La liquéfaction des visages, la lente transformation du vivant, son glissement progressif à l'état végétal, lianes ou fleurs vénéneuses et carnivores, tout cela s'offre à la méditation dans un surcroît de beauté, de mystère et d'effroi...
La peinture, Jean-Philippe Vallon y a été initié par le peintre drômois Jean- Robert. Tout jeune, il a pénétré son univers de sphères et de silence, proche du surréalisme à certains égards, mais creusant puissamment ses propres obsessions. De là vient son attrait pour les sphères, en particulier celles qui nous invitent à suivre la marche des planètes et des étoiles qu'on nomme armillaires.
Car Jean-Philippe Vallon trouve dans cet instrument fascinant de quoi nourrir et prolonger sa vision. Evocation idéale du vaste univers, la sphère armillaire l'arrime une fois encore à l'idéal de la Renaissance et, de là, à la Grèce antique dont il aime scruter les mythes et les symboles. Fondé sur ces influences, ces rebondissements esthétiques et philosophiques, tout un pan de son œuvre peut se lire comme un jeu de correspondances et d'interrogations non formulées : sphères, rouages, architectures cérébrales ou monumentales, statuaire habitée ... composent, aux frontières du fantastique, un immense rêve d'harmonie où le temps joue un rôle apaisé, où les visages de pierre semblent flotter doucement dans une éternité que rien ne saurait déranger. Créature de ses pensées, le peintre en est aussi le jouet consentant.
Jean-Philippe Vallon vit et travaille à Saint-Péray.

L'Amiral, 103 cm x 74 cm © Jean-Philippe Vallon

Galerie Mercur@rt
124-128 route du Ranchet - quartier Le Puy 07200 Mercuer

06 03 78 66 37 / 06 43 41 61 47  

contact@mercurart.com 
www.mercurart.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire